Prière au quotidien Mois de Mars 2019

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Saint et joyeux Carême 2019 !

Vendredi 1er mars : Férie : Mc 10, 1-12

« Au commencement de la création : Dieu les fit homme et femme. »

Béni es-tu, Dieu Tout Puissant pour ton Amour qui crée à la fois du nouveau et de la différence ! Prends pitié de tes créatures qui « fabriquent » du vivant pour eux-mêmes et le commercialisent, quand Toi tu nous donnes gratuitement la Vie Eternelle par Amour pour nous-mêmes.

Samedi 2 mars : Férie : Mc 10, 13-16

« Celui qui accueille le royaume de Dieu à la manière d’un enfant. »

Renouvelle en nous, Seigneur, notre innocence première faite de confiance, d’abandon et de gaîté. Que devenus aussi simples que les jarres de Cana, nous puissions te recevoir comme Notre Père, Notre Sauveur et notre Epoux !

DIMANCHE 3 MARS : 8EME DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE :Lc 6, 39-45

« Ce que dit la bouche, c’est ce qui déborde du cœur. »

Par les souffrances vécues lors de ton procès inique et par ton silence face aux accusations mensongères, nous te supplions de venir extirper de nos cœurs les racines du mal et du péché. Viens Seigneur nous purifier afin que notre bouche ne puisse que te louer !

Lundi 4 mars : Saint Casimir : Mc 10, 17-27

[Mais Jésus leur (aux disciples) répète : « Mes enfants qu’il est difficile d’entrer dans le Royaume de Dieu ! … Aux hommes c’est impossible, mais pas à Dieu, car tout est possible à Dieu. »

Loué sois-tu Père, toi qui, dans ton amour insondable, veut nous faire le don de la vie éternelle par la mort et la résurrection de ton Fils bien-aimé ! Esprit Saint, donne-nous la force de nous détacher de nos richesses et de nos idoles pour marcher vers le Royaume avec un cœur d’enfant libre et plein de confiance !

Mardi 5 mars : Férie : Mc 10, 28-31

« Personne n’aura laissé maison, frères, sœurs, mère, père, enfants et champs à cause de moi et de l’Evangile, sans recevoir au centuple, maintenant, en ce temps-ci maisons, frères …, avec des persécutions, et dans le monde à venir la vie éternelle. »

Père, nous te confions tous nos frères persécutés dans le monde, accueille-les dans ton amour ! Eclaire ceux qui les persécutent. Eloigne de nous la peur, la honte, la lâcheté, et donne-nous de témoigner en toutes circonstances que Jésus est le Sauveur !

Mercredi 6 mars : CENDRES : Jl 2, 12-18 ; Ps 50 ; 2 Co 5, 20 à 6.2 ; Mt 6, 1-6. 16-18

[Nous vous exhortons à ne pas laisser sans effet la grâce reçue de Dieu. Car il dit « au moment favorable, je t’exauce, et au jour du salut, je viens à ton secours. » Voici maintenant le moment tout à fait favorable. Voici maintenant le jour du salut.]

Aujourd’hui, Seigneur, Tu nous appelles à revenir vers Toi. Donne-nous un cœur fervent et déterminé pour vivre avec toute l’Eglise ce temps de conversion et de partage !

Jeudi 7 mars : Saintes Perpétue et Félicité :Dt 30, 15-20 ; Ps 1 ; Lc 9, 22-25

« Quel avantage un homme aura-t-il à gagner le monde entier, s’il se perd ou se ruine lui-même ? »

Seigneur, le tourbillon et le bruit du monde peuvent me faire perdre de vue l’essentiel qui est d’ouvrir mon cœur à ton amour, plutôt que de courir après de vaines et éphémères gloires ou richesses. Aide-moi à m’en préserver par la prière régulière et l’offrande de chaque instant de ma journée !

Vendredi 8 mars : Saint Jean de Dieu : Is 58, 1-9a ; Ps 50 ; Mt 9, 14-15

« Pourquoi, alors que nous et les pharisiens, nous jeûnons, tes disciples ne jeunent-ils pas ? »

Seigneur, en ce premier vendredi de carême, aide-moi à découvrir le véritable sens du jeûne auquel tu m’appelles. Qu’il ne soit une mortification stérile et sans signification, mais la préparation de mon cœur à accueillir la lumière de Pâques.

Samedi 9 mars : Sainte Françoise Romaine : Is 58, 9b-14 ; Ps 85 ; Lc 5, 27-32

« Je ne suis pas venu appeler des justes mais des pécheurs, pour qu’ils se convertissent. »

Ô Jésus, ton Eglise est un hôpital de campagne, comme aime à nous le rappeler notre Pape François, et non une caste de personnes moralement parfaites. Moi-même, je ne suis qu’un humble pécheur incapable de me libérer de l’emprise de mon péché sans ta grâce. Donne-moi la joie d’expérimenter aujourd’hui la force de ta grâce qui transforme toute chose !

DIMANCHE 10 MARS : 1ER DIMANCHE DE CAREME : DT 26, 4-10 ; PS 90 ; RM 10, 8-13 ; LC 4, 1-3

[Il est écrit : « ce n’est pas seulement de pain que l’homme doit vivre. »]

Seigneur Jésus, fais-moi comprendre que la conversion commence par l’ouverture de mon cœur à la parole de Dieu. Cette incitation discrète mais puissante forme un vrai bouclier. Cette parole de l’Ecriture est là pour me réconforter et m’accompagner.

Si je me familiarise chaque jour avec ta Parole, sa lente pénétration en mon cœur agira tout naturellement aux moments de l’épreuve.

Lundi 11 mars : Férie : Lv 19, 1-2.11-18 ; Ps 18b ; Mt 25, 31-46

« Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu …, Tu avis donc faim et nous t’avons nourri ? tu avais soif, et nous t’avons donné à boire ? tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli ? tu étais nu, et nous t’avons habillé ? tu étais malade ou en prison … »

Seigneur, si je veux être fidèle à mon baptême pendant ce carême, aide-moi à me rappeler que Jésus est mort pour tous et fais que par la prière je sois plus ouvert à toutes les détresses de mes frères. Aide-moi à être le bon Samaritain pour le prochain que Jésus met sur ma route.

Mardi 12 mars : Férie : Is 55, 10-11 ; Ps 33 ; Mt 6, 7-15

[Vous donc, priez ainsi : « Notre Père … »]

Dès le début du Carême, tu nous appelles à prier comme Jésus l’a enseigné à ses disciples. La notion de confiance et de fraternité est nouvelle.

Seigneur, notre Père, toi qui sais tout sur moi et mes besoins, aide-moi à mieux prier donc mieux pardonner pour devenir vraiment ton Fils !

Mercredi 13 mars : Saints Rodrigue et Salomon de Cordoue : Jon 3, 1-10 ; Ps 50 ; Lc 11, 29-32

« Les gens de Ninive se détournèrent de leur conduite mauvaise. »

Dieu de miséricorde, donne-nous le discernement de reconnaître nos péchés et de nous en repentir pour que nous soyons sauvés par Ta grâce !

Jeudi 14 mars : Sainte Mathilde : Est 4, 17n.p-r.aa.bb.gg.hh ; Ps 137 ; Mt 7, 7-12

« Tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux, vous aussi. »

Seigneur, Toi qui nous donnes avec amour tout ce dont nous avons besoin, à ton exemple, aide-nous à être attentif à notre prochain et à répondre à ses besoins.

Vendredi 15 mars : Sainte Louise de Marillac : Ez 18, 21-28 ; Ps 129 ; Mt 5, 20-26

« Prendrais-je donc plaisir à la mort du méchant, et non pas plutôt à ce qu’il se détourne de sa conduite et qu’il vive ? »

Mon Dieu, Toi seul peux nous juger, ne nous laisse pas garder rancœur, mais fais que nous puissions être davantage justes, compréhensifs et bienveillants envers notre prochain !

Samedi 16 mars : Férie : Dt 26, 16-19 ; Ps 118 ; Mt 5, 43-48

« Heureux les hommes intègres dans leurs voies qui marchent selon la loi du Seigneur ! Heureux ceux qui gardent ses exigences, ils le cherchent de tout leur cœur ! D’un cœur droit, je pourrai te rendre grâce, instruit de tes justes décisions. »

Seigneur, donne-moi de suivre tes commandements, et d’en témoigner dans la joie et par ma joie !

DIMANCHE 17 MARS : 2EME DIMANCHE DE CAREME : SAINT PATRICK : gn 15, 5-12.17-18 ; ps 26 ; ph 3, 17 a 4, 1 ; lc 9, 28b-36
« Mais nous, nous avons notre citoyenneté dans les cieux, d’où nous attendons comme sauveur le Seigneur Jésus Christ, lui qui transformera nos pauvres corps à l’image de son corps glorieux …Ainsi, mes frères bien-aimés pour qui j’ai tant d’affection, vous, ma joie et ma couronne, tenez bon dans le Seigneur !

Seigneur, nous nous préparons à célébrer Pâques ; garde-nous dans l’Espérance, celle de notre résurrection après la mort et de notre béatitude éternelle !

Lundi 18 mars : Saint Cyrille de Jérusalem : Dn 9, 4-10 ; Ps 78 ; Lc 6, 36-38

[En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux … car la mesure dont vous vous servez pour les autres servira de mesure aussi pour vous. »]

« Seigneur pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés. » Apprends-nous aussi à implorer ton pardon pour le péché du monde en communion avec tous nos frères en humanité ! nous élargirons ainsi notre amour à la dimension de ta miséricorde.

Mardi 19 mars : SAINT JOSEPH, EPOUX DE LA VIERGE MARIE (SOLENNITE) : Rm 4, 13.16-18.22 ; Mt 1, 16.18-21.24a

[« Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ta femme … » Joseph fit comme l’ange du Seigneur lui avait prescrit.]

Seigneur, que cette obéissance de Joseph nous serve de modèle pour former des familles unies ! Seigneur, protège tous les pères de famille, qu’ils puissent assumer et garder leur place « essentielle » au sein de leur famille !

Mercredi 20 mars : Férie : Jr 18, 18-20 ; Ps 30 ; Mt 20, 17-28

[« En tes mains je mets mon esprit, tu me rachètes, Seigneur Dieu de vérité. Moi, je suis sûr de Toi, je dis : « tu es mon Dieu. »]

Seigneur, garde-moi dans la confiance en Toi ? Je sais ton amour sans mesure. Garde-moi fidèle dans la prière quotidienne et l’action de grâce !

Jeudi 21 mars : Férie : Jr 17, 5-10 ; Ps 1 ; Lc 16, 19-31

« Heureux l’homme qui ne suit pas le conseil des impies … mais se plaît dans la loi du Seigneur, mais murmure sa loi chaque jour. »

Seigneur, aide-moi à rester fidèle à tes commandements, aide-moi à les faire connaître autour de moi, à expliquer comment ils permettront à tout homme de se rapprocher de Toi !

Vendredi 22 mars : Férie : Gn 37, 3-28 ; Ps 104 ; Mt 21, 33-46

« Jacob aimait Joseph plus que tous ses autres enfants … En voyant qu’il leur préférait Joseph, ses fils se mirent à détester celui-ci et ils ne pouvaient plus lui dire que des paroles hostiles. »

Si les fils de Jacob ont pu détester Joseph au point de le vendre comme esclave, Tu sais, Seigneur, les ravages que l’envie fait au cœur des jaloux dans la vie familiale, professionnelle et sociale. Garde-nous de ce grave péché, nous T’en prions !

Samedi 23 mars : Saint Turibio de Mogrovejo : Mi 7, 14-20 ; Ps 102 ; Lc 15, 1-32

« Bénis le Seigneur, ô mon âme… car il pardonne toutes les offenses et te guérit de toute maladie…
Il n’est pas toujours en procès … Il met loin de nous nos péchés. »

Seigneur Jésus, garde-nous de toute rancune ou aigreur à l’égard de nos frères ! Toi qui veux guérir nos cœurs malades, fais que nous trouvions dans les sacrements que l’Eglise nous propose les remèdes à nos maux !

DIMANCHE 24 MARS : 3EME DIMANCHE DE CAREME : Ex 3, 1-15 ; Ps 102 ; 1 Co 10, 1-12 ; Lc 13, 1-9

[Un homme dit à son vigneron : « voilà trois ans que je viens chercher du fruit sur ce figuier et je n’en trouve pas. Coupe-le ! » « Seigneur, laisse-le encore cette année … Peut-être donnera-t-il du fruit à l’avenir ? »]

Béni sois-tu, Seigneur, pour Ta patience envers nous. Inlassablement Tu nous pardonnes lorsque nous nous tournons vers Toi, en avouant nos fautes. Donne-nous aussi de la patience à l’égard de nos frères, nous T’en prions !

Lundi 25 mars : ANNONCIATION DU SEIGNEUR (Solennité) : Is 7, 10-14 et 8.10 ; Ps 39 ; He 10, 4-10 ; Lc 1, 26-38

[Le Christ dit : « De sacrifice et d’offrande, tu n’as pas voulu » Alors j’ai dit : « Je suis venu, ô Dieu, pour faire ta volonté. » C’est dans cette volonté que nous avons été sanctifiés par l’offrande du corps de Jésus-Christ, faite une fois pour toutes.]

Merci Seigneur d’avoir offert ton Fils Jésus fait homme, afin de donner à l’humanité l’immense grâce de la vie. Aide-nous, avec Marie, à comprendre du fond de notre cœur fragile, incrédule, souffrant, que nous sommes faits, dans l’Espérance, pour la vie éternelle.

Mardi 26 mars : Férie : Dn 3, 25.34-43 ; Ps 24 ; Mt 18,21-35

[Pierre dit : « Seigneur, quand mon frère commettra une faute à mon égard, combien de fois lui pardonnerai-je ? Jusqu’à 7 fois ? » Jésus dit : « je ne dis pas jusqu’à 7 fois, mais jusqu’à soixante-dix-sept fois sept fois. »]

Seigneur, prends pitié de moi, apprends-moi à demander pardon chaque fois que j’ai blessé mon frère et à recevoir humblement et généreusement ce signe d’Amour ! Transforme mon cœur orgueilleux, égoïste, fermé sur l’offense, et guide-moi dans la prière et les mots de la miséricorde qui vient du Père.

Mercredi 27 mars : Férie : Dt 4, 1.5-9 ; Ps 147 ; Mt 5, 17-19

[Jésus dit : « N’allez pas croire que je sois venu abroger la Loi ou les Prophètes : je ne suis pas venu abroger, mais accomplir. »]
Seigneur, je te rends grâce d’avoir donné ta vie sur la Croix, pour que tout homme pécheur soit pardonné et ait la vie de Dieu en son âme. Aide-moi à témoigner de ta Parole chaque jour : « tu es le chemin, la vérité, la vie. »

Jeudi 28 mars : Férie : Jr , 23-28 ; Ps 94 ; Lc 11, 14-23

« Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous, adorons le Seigneur qui nous a faits. »

Seigneur, au cœur de ce Carême, que mon cœur ne s’égare pas à se livrer aux idoles … Donne-lui, à ce cœur assoupi d’ennui et d’oubli, de retrouver la mémoire de son Créateur : oui, c’est Toi notre Dieu ! Par ton Esprit-Saint, ô Père, fais-moi revenir au sanctuaire de mon âme, où je pourrai me prosterner devant Toi, adorer ta présence Trine en notre intimité : Toi en moi et moi en Toi ! Amen

Vendredi 29 mars : Os 14, 2-10 ; Ps 80 ; Mc 12, 28b-34

[Jésus, voyant qu’il avait fait une remarque judicieuse, lui dit : « tu n’es pas loin du Royaume de Dieu. »]

Autant le ciel est élevé au-dessus de la terre, autant tes chemins sont élevés au-dessus des nôtres, et tes pensées, au-dessus de nos pensées. Ô toi, l’au-delà de tout ! Dès lors nos efforts pour nous rapprocher de ton royaume, Seigneur, ne sont-ils pas touts vains ? S’il en est ainsi, comment ne pas perdre cœur ? Comment oser encore t’interroger en effet … ? Alors, c’est avec audace que j’ose quand même m’approcher de Toi, Jésus, qui nous as dit aussi : « bénis sois-tu, Père du ciel et de la terre, d’avoir caché cela aux sages et aux intelligents et de l’avoir révélé aux tout-petits. » Garde-moi toujours de m’élever dans mes remarques, si judicieuses puissent-elles être, car elles me feront manquer de « pas loin » le Royaume … Attise en moi le désir de devenir toute petite, et ce de plus en plus, pour accourir vers Toi et Te connaître en Te regardant, car le Royaume n’est pas ailleurs : le Royaume, c’est Toi, ô mon Dieu d’Amour ! Divin Enfant Jésus, rends mon cœur en tout semblable au Tien ! Amen

Samedi 30 mars : Os 6, 1-6 ; Ps 50 ; Lc 18, 9-14

« Je veux la fidélité, non le sacrifice, la connaissance de Dieu plus que les holocaustes. »

Quel sacrifice, Seigneur, vais-je pouvoir faire aujourd’hui pour satisfaire Ta justice, en réparation de mes fautes … ? Ô mon âme, ne vois-tu pas qu’en recherchant ainsi, par tes voies tout humaines, le moyen de plaire à ton Dieu, c’est toi que tu recherches plus que le reste ? Le sacrifice qui plaît à Dieu, c’est un esprit brisé, un cœur broyé ! N’attends plus, déchire ton cœur pour l’exposer au regard d’Amour Miséricordieux du Père ! Ô Jésus, doux et humble de cœur, apprends-moi, avec Ton Esprit Consolateur, la vraie connaissance de notre Dieu et Père. Unis mon offrande de moi-même à Ton Sacrifice Parfait, que je puisse dire avec Toi : « me voici Seigneur, je viens faire ta volonté ! Amen.

DIMANCHE 31 MARS : 4EME DIMANCHE DE CAREME : Jos 5, 9a.10-12 ; Ps 33 ; 2 Co 5, 17-21 ; Lc 15, 1-3.11-32

« Je bénirai le Seigneur en tout temps, sa louange sans cesse à mes lèvres. »

Oui Seigneur, en tout temps, en tous lieux, en toutes circonstances, je veux Te bénir, louer ton nom très saint, chanter toutes tes œuvres et ta miséricorde ! Mais que cette nécessité, cette exigence, me devient imposante et difficile à l’heure de l’épreuve ! « L’esprit est ardent, mais la chair est faible ! » Ô Esprit Saint, Toi le Paraclet, Toi le don de Jésus et du Père, viens au secours de notre faiblesse ! Intercède toi-même pour nous ; rends-nous la joie d’être sauvés ! Fais jaillir en nous le Sacrifice de louange éternelle pour lequel nous sommes faits ! Amen.

Cliquez ici pour télécharger la feuille des prières

Quel sacrifice, Seigneur, vais-je pouvoir faire aujourd’hui pour satisfaire Ta justice, en réparation de mes fautes … ? Ô mon âme, ne vois-tu pas qu’en recherchant ainsi, par tes voies tout humaines, le moyen de plaire à ton Dieu, c’est toi que tu recherches plus que le reste ? Le sacrifice qui plaît à Dieu, c’est un esprit brisé, un cœur broyé ! N’attends plus, déchire ton cœur pour l’exposer au regard d’Amour Miséricordieux du Père ! Ô Jésus, doux et humble de cœur, apprends-moi, avec Ton Esprit Consolateur, la vraie connaissance de notre Dieu et Père. Unis mon offrande de moi-même à Ton Sacrifice Parfait, que je puisse dire avec Toi : « me voici Seigneur, je viens faire ta volonté ! Amen.

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+