Au service du peuple de Dieu

Lorem ipsum dolor sit amet

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Le dimanche 26 juin dernier à 16h, en la cathédrale Saint-André, avec 4 autres ordinands et 2 diacres en vue de sacerdoce, Bertrand Catala, diacre sur notre secteur, a été ordonné prêtre par Monseigneur Jean-Pierre Ricard, archevêque de Bordeaux.

 

"Après un séminaire dans la communauté de l'Emmanuel, deux ans à la communauté de l'Arche, Bertrand a le désir de devenir prêtre diocésain.

En septembre 2014 il arrive en tant que séminariste à Sainte Eulalie de Bordaux où très vite il s'intègre et prend sa place au milieu des enfants du catéchisme et de l'équipe du catéchuménat. Il est ordonné diacre en juin 2015.

Toujours à Sainte Eulalie en tant que diacre, il s'investit de plus en plus auprès des jeunes qui découvrent la foi et demandent le baptême. C'est là qu'il voit la mission du prêtre."

Vidéo de l'ordination (Source : Site du diocèse de Bordeaux www.bordeaux.catholique.fr)

Retrouvez ci-dessous l'interview de lui paru sur le site du diocèse de Bordeaux :

1. Vous vous apprêtez à être ordonné prêtre. Comment vous êtes vous préparé à vivre cette célébration ?

Cela fait longtemps que je me prépare. J’ai commencé le séminaire il y a une dizaine d’années en faisant partie de la communauté de l’Emmanuel. J’ai quitté ensuite la communauté et j’ai rejoint le séminaire de Bordeaux comme séminariste diocésain il y a 3 ans. J’ai passé deux années de stage au sein de la communauté de l’Arche, puis j’ai effectué ma dernière année en paroisse à Sainte-Eulalie. C’est dans cette même paroisse que je suis diacre depuis un an.

Pour la préparation plus immédiate, je vais vivre une une semaine de retraite spirituelle avant la célébration. Il y a à la fois toujours ce mystère de l’appel : "Seigneur pourquoi moi ?", et en même temps la réponse en confiance que je m’apprête à donner puisque c’est l'Église qui appelle.
 

2. Quelle est pour vous aujourd’hui la mission d’un prêtre ?

Je pense qu’il y a un véritable enjeu à développer une présence auprès des jeunes, et une mission d’évangélisation dans les aumôneries et écoles sous contrat. Notamment auprès des jeunes qui découvrent la foi et demandent le baptême à 7, 8, 9 ans. C’est un phénomène de plus en plus important. L’engagement scout est aussi un lieu majeur de cette mission d’éducation.

3. Un défi et une joie que vous vous attendez à vivre en tant que jeune prêtre ?

Un défi : celui de ne pas se perdre dans un activisme effréné. Face à toute les sollicitations qui vont affluer, il faut se souvenir que nous sommes prêtres de Jésus Christ et que pour durer il faut arriver à garder et nourrir cette relation personnelle au Christ.

Pour ce qui est de la joie, depuis deux ans dans mes activités pastorales, j’ai rencontré de nombreux enfants qui découvrent le Christ, alors que leurs familles sont incroyantes ou peu pratiquantes. Pour un prêtre, rencontrer des personnes qui font ce genre d’expérience porte à l’action de grâce. On se rend alors compte que peu de choses viennent de nous et que beaucoup du travail est déjà fait par Dieu !

 

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+